• TKH-ABBVIE-LAM2023-SLIDER-180120241413

QuelleS actualités dans les LAM chez le sujet fragile ?

Éditorial
Christian RECHER

I : État des lieux sur l’utilisation du VEN + AZA
Martin CARRE

– Utilisation en vraie vie de l’AZA / VEN dans les LAM en 1re ligne et en R/R : une étude multicentrique du groupe français AURAML

– Survie et pronostic de 301 patients avec une LAM au diagnostic traités par VEN et HMA

– Survie comparable des LAM TP53 muté traitées en 1re ligne par HMA ou HMA + VEN

– Les patients atteints d’une LAM ayant arrêté le VEN et/ou l’AZA pour d’autres raisons que la progression ont une rémission sans traitement et une SG prolongées : une étude du groupe FILO

II : Optimisation du traitement par vénétoclax chez les patients FLT3 et IDH1/2 mutés
Pierre-Yves DUMAS

– Étude de phase I/II testant la combinaison de décitabine, vénétoclax et quizartinib dans les LAM FLT3-ITD

– Étude de phase Ib/II testant la combinaison de décitabine/cedazuridine (ASTX727), vénétoclax et ivosidenib ou enasidenib dans les LAM avec mutation d’IDH1 ou IDH2

– Comparaison des associations avec agent déméthylant et ivosidenib ou vénétoclax chez des patients atteints de LAM avec mutation d’IDH1 en première ligne de traitement : étude de données de vraie vie

III : Optimisation du traitement par vénétoclax chez les patients non FLT3 et IDH1/2 mutés
Laure FARNAULT

– Selinexor + Azacitidine + Vénétoclax = un S.A.V. efficace pour nos unfits

– SAVE revumenib ! Un inhibiteur de ménine dans une association tout oral avec des résultats rarement vus

– Une bithérapie socle orale pour les unfits

Take home messages

COMITÉ ÉDITORIAL

Christian RECHER
Toulouse
Rédacteur en chef

Martin CARRE
Grenoble

Pierre-Yves DUMAS
Bordeaux

Laure FARNAULT
Marseille

Ceci est un compte-rendu de congrès dont l’objectif est de fournir des informations sur l’état actuel de la recherche ; ainsi, certaines données publiées peuvent ne pas avoir été validées par les autorités de santé françaises. Le contenu a été réalisé sous la seule et entière responsabilité des auteurs, du coordinateur et du directeur de la publication qui sont garants de l’objectivité de ce compte-rendu. AbbVie n’est pas intervenu dans le choix et la rédaction des articles. De ce fait, la responsabilité d’AbbVie ne saurait pas être engagée.